AVATAR : Battle for Pandora

AVATAR : Battle for Pandora
 
AccueilPortailRechercherFAQMembresS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prise de possession de la cité !

Aller en bas 
AuteurMessage
Faramir du Gondor
Frère de Boromir, Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
Frère de Boromir, Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1192
Age : 23
Emploi du personnage : Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
Citation : La mort n'est pas une fatalité, juste une épreuve de la vie.
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Prise de possession de la cité !   Dim 22 Fév - 22:56

Faramir revenait d'une campagne en Arnor, mais à peine de retour à la Cité Blanche qu'on lui avait donné pour ordre d'aller en Ithilien. Le but; empêcher l'ennemie, toujours plus puissant, d'atteindre Osgiliath ou la capitale du Gondor. Ainsi, le jeune capitaine du Gondor avait pris avec lui pas moins de 12.000 soldats du Gondor et, bien sûr, les 1.000 Rôdeurs d'Ithilien qui formaient sa garde personelle. A l'aurore, l'armée arriva devant l'imposante cité d'Emyn Arnen. Sur toutes les tours flottaient majestueusement l'étendard du Gondor. faramir avait revêtu son armure legere, sa cape bleue ciel virevoltait derrière lui. Le capitaine du Gondor fit un signe de main, et le cor du Gondor resonna. Les porte de la cité s'ouvrirent, laissant passage à l'armée qui y pénétra parfaitement rangé, Faramir à leur tête sur son destrier. Ce dernier saluait les villageois d'un signe de tête. Arrivé devant le palais, Faramir descendit de croupe, donna son cheval à un soldat puis gravit avec légéreté les marches du palais. Arrivé en haut des marches, il se retourna et fit face à ses soldats. Il les devisagea puis lança sur un ton assurée :

Mes frères ! Aujourd'hui, cette cité deviendra imprenable par l'ennemie ! Aujourd'hui, nous la fortifierons cette cité !

Faramir marqua une pause puis repris :

Les Rôdeurs patrouilleront jours et nuits dans les bois, traquant une quelquonque présence de l'ennemie et viendront nous en avertir ! Les archers se placeront sur la muraille et dans les tours, les lanciers coupent le bois, les soldats construisent 10 balistes à répétition et 10 catapultes qui seront alternées sur les murs et sur la muraille et les cavaliers créent des pieges dans la foret. Que de l'huile brulante soit toujours prête à servir sur les remparts ! A travail mes frères !

L'agitation régna sur la discipline qui régna précedement, et, Faramir entra dans le palais. Là, siégait un trône que le capitaine du Gondor observa longueument avant d'aller vers une table ou se trouvait des notes, des cartes et bien d'autres documents que le frère de Boromir examina..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irar Volgy
General du Gondor, Porteur d'Angrist
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Prise de possession de la cité !   Mar 24 Fév - 12:36

« Là, l'Anduin, qui longeait les collines d'Emyn Arnen dans le sud de l'Ithilien, décrivait une brusque courbe vers l'ouest, et le mur extérieur s'élevait sur son bord même ; et en dessous s'étendaient les quais et les appontements du Harlond pour les embarcations qui remontaient des fiefs du Sud. »
Le Seigneur des Anneaux - Livre V - Chapitre 1

Emyn Arnen. Une des seul cités qui restait en Ithilien. L'ultime fort de ses terres, la plus grande des cités de cette partie du Gondor. Et, surtout, le fief du seigneur Faramir. Un seigneur dont j'était a présent l'un des capitaines. Certes, je n'avais pas encore de troupes, mais cela ne tarderais pas. Je savais que j'aurais bientot a ma charge un milliers de rangers de l'Ithilien. Et que je servivrais ainsi mon seigneur. Cependant, ce n'était pas pour cela que je m'était rendu a Emyn Arnen. Non, j'y était pour deux choses :
donner un certain Palantir a Faramir. Car je ne pouvais gardé une telle Pierre, j'en avait concience. La seconde raison de ma venu était plus personnelle :
j'avais un ami a entéré. Non, plus qu'un ami. Ark était bien plus que cela. C'était un second père pour moi, un homme en qui j'avais tout confiance et a qui je devais beaucoup. Et j'avais a annoncé sa mort a sa femme et ses deux fils. J'entrais dans la citadelle, monté sur mon cheval. Je tenais pas la bride deux montures. Sur l'un d'elle se trouvait en croupe, possé tel un sac, se trouvait le corps de Ark. Et aussi ses armes et ses armures. Un corps quassi nue. J'avais passé près de deux heures a pansé les blessures du corps du mort :
j'avais bandé une partie de son crane, un trou d'environ 10 centimètres de diamètres, enfoncé. J'avais recoussu une dizaines de plaies. J'avais aussi passé de beau atour au mort, et l'avait lavé. Je ne voulais pas que sa femme voit son mari détruit. J'avais aussi nétoyé l'armure du capitaine qu'était Ark. Une belle armure :
il serait entéré avec. Enfin, ses armes avaient été nétoyé.

Ensuite, j'avais, sur une seconde monture de bat, de l'ors. Près de 1 000 po's. La prime accordé a une famille lors de la mort d'un soldat, qui avait était bien sur augmenté du fait du grade élevé de Ark. De l'ors trouvait sur les cadavres. Tous, sans exeption, avez donné l'ors qu'ils avaient trouvé. Ark était respecté, et puissant. Ark était le chef de notre armée, mais il n'était pas respecté pour sa. Il l'était car nous l'aimions, comme on aime un frère. Il l'était car il avez veillié sur nous, nous avez appris le métier. Il était notre chef, mais il était avant tout notre ami.
On trouvez aussi, sur la monture, une paire d'épées de très bonnes fabriquations, et une hache ornementé. Des armes réservaient a la femme de Ark, qui les vendrait ou les garderait. De plus, il y avait aussi 9 autres armes, celle des ennemis d'Ark, mort au combat. Ark serait entéré avec, tel était la coutume.

J'entrais donc dans la citadelle, saluant les gardes a l'entré des portes de la ville. Je ne fut pas arrété :
mes armes, mais surtout mon insigne de capitaine flambant neuf inspiré le respect et montrait que je n'était pas un ennemi. Je prit le chemin de la maison d'Ark. De l'ex maison d'Ark. Il me sembla alors que jamais je ne me ferais a sa mort, que jamais je penserais feu Ark. Il serait toujours Ark.

M'engagant dans la ville, je fini par arrivé devant une auberge. La vivait la femme de Ark. Elle se nommé Narni, et je l'aimait bien. Elle était de taille moyenne, au forme plus que prononcé, au visage fin et au yeux d'un bleu profond. Elle était d'un beauté calme. Et elle était heureuse de vivre. Elle m'acceulliait toujours a bras ouvert, le sourire au lèvre, et cette fois ne fut pas l'exeption. Cependant, son sourire disparu bien vite. Je fini par lui annoncé :
son mari était mort. Ses yeux s'enbuèrent de larmes, et je vit la plus grande tristesse se peindre sur son visage. Elle fondit en larmes, je la prit dans mes bras. Soudain, les larmes que j'avait retenu jusqu'a alors se mire a coulé sur mes joues :
je me libéré. Je ne sais pas combien de temps nous restame, Narni et moi, enlaçé de cette manière, mais je sais que je sentie tout ma peine s'en allé. Pour revenir. Cependant, la ou elle était brulante, ardante, avant cette épisode, elle était différente ensuite. Elle était plus douce, et je savais que je guerrirais. Avec le temps. Enfin, Narni se calma. Elle m'invita a entré, je ne reffusé pas. Je prit cependant le temps d'allé déposse les montures. Je prit sur mon dos un coffre contenant l'ors que nous avions rassemblé, puis je prit les armes et l'armure de Ark. Je prit ce dernier, ou plutôt son corps, dans mes bras, et j'entrais sans bruit dans la maison. Je trouvait les deux enfants de Ark, agé de 16 et 17 ans, en larmes. Je possais le cadavre de leur père sur le lit nuptial, et entreprit de convaincre Narni de prendre l'ors. Ce ne fut pas chose facile, car, même dans la douleur, elle resté inflexible. Elle fini par cédé, plus pour me rassuré que pour s'en servir. Ensuite, nous nous mimes a mangé. Je fini par me proposé pour m'occupé de l'enterement d'Ark :

Narni accepta, elle ne voulait s'en chargé.

Je passais la nuit dans la maison, puis je me mit en route. J'avais a préparé l'enterement :

ce fut vite fait, il serait brulé. Le buchet funéraire fut dressé a l'entré de la ville, a coté de celui des 53 soldats morts eux aussi. Je partie avant la fin, ne me sentant pas de tailles a surporté cela plus longtemps. Je serais dans mes bras, avant de partir, Narni et ses deux filles, puis je partie vers la caserne. Une fois dans la caserne, je commencé par me dirigé vers l'écurie. J'avais laissé les deux montures qui transportait armes et matérielles a Narni. C'était mon cadeau. Je m'occupais donc de Vend du Sud :
je le nourrisais, l'étrillier et le brosser. Ensuite, je le nourris et le carresais pendant quelques minutes.
Une fois cela fait, je me rendit dans la caserne elle même. Je prit mes quartiers :
une coffre et un lit dans le dortoir m'était réservé. Mon coffre avait grandi, du fait de mon nouveau grade, et mon lit avait était déplacé dans un dortoir réservé au officier. Je possais dans le coffre mes armes, mon plastron, ma mes épaulières, mes jambières et mes gantelets, ainsi que mon dernier souvenir d'Ark :
son épée. Narni avait tenu a ce que je la garde. Cette lame était faite du meilleur des aciers. La garde était simple, décoré d'argent, la lame longue et aiguisé. Un fourreau noir l'accompagné.
Je cachais aussi dans le coffre, a l'intérieur d'un coffret cadenassé, la pierre de vision que j'avais trouvé. Je la porterais au Palais plus tard dans la journée.
Je gardais seulement sur moi ma cotte de maille, ma cape, mon cor et mon épée. Je glissais aussi dans ma botte mon poignard, il pouvait servir. Je me dirigais ensuite vers le messe :
la, je but du vin au coté d'un officier. J'apprit que Faramir se trouvait bien au Palais, qu'il était arrivé le matin même. Ses hommes s'activaient déjà au alentour.
Le dit officier me conseillia de dès maintenant aller voir un charpentier reconnu :
il me ferait des armes de sièges, tels des balistes, des catapultes et des béliers. Le même officier me dit que de tels armes me serait fort util. J'avais des notions de stratégie, et même si cela ne me servivrait pas pour la défense de ses terres, j'admit que cela pouvait ètre util. Certes, je ne ferait pas de sièges avant longtemps, mais des balistes pouvait ètre util pour la défense de tel ou tel endroit. Tout comme 4 ou 5 catapultes pouvaient me permettre de tué de nombreux ennemis avant le corps a corps. Cependant, je pensais que je laisserais mes armes de siéges dans la ville, a la garde du seigneur Faramir :
il en ferait bonne usage.

Je sortie de la caserne. Graçe au indication de l'officier qui m'avait conseillié d'allé voir chez Nar, le charpentier qui me ferait des armes de sièges, je trouvait facilement le magasin du dit Nar. J'entrais :
une table troné au centre, sur laquel se trouait différentes maquettes. Ici une sorte de baliste a répétition, ici une sorte de catapulte. Ici une échelle replié sur elle même, qui semblait pouvoir s'allongé de manière exponetiel, ici une sorte de baliste tirant 10 traits en une seul fois... D'autres maquettes étaient étalé sur la table. Les murs étaient couvert de schéma, dont je comprenais la plupart. Enfin, assi, un homme était la. Petit, agés de 50 ans a mon avis, ses yeux pétilliait d'intéligence et de force. Nar, le charpentier. Il m'appela, je me présentais. Enfin, il fut temps de lui expossé ce que je voulais
-Je compte recruté une groupe de rangers. Inutile de dire que ce n'est pas avec des rangers, aussi nombreux sois t'il, que je compte mené un siège. Cependant, des armes tels que des balistes ou des catapultes peuvent servir en combat rangé. J'ai donc besoin de vous :
pour commencé, j'aimerais 10 balistes a répétition tels que l'on en fait en Gondor. Faite les en bois légers, et démontable, de manière a pouvoir les déplacers rapidement. Ensuite, je veut aussi quelques trébuchets, monté sur roue et tiré par des chevaux :
8 ferons l'affaire. Faite les sur des roues haute de manière a pouvoir les déplacé sans trop de difficulté. Enfin, je veut deux béliers a tête d'aciers.
Le charpentier me dit qu'il me livrerais sa dans quelques jours, a la caserne. Pour ma part, je prit le chemin du Palais, faissant un détour par la caserne pour me préparé avant. Je mit mon armure complète, et prit le Palantir qui se trouvait dans un coffre. Je sortie, me rendit a l'écurie, préparait ma monture. Je partie au trot vers le Palais, enpruntant les rues les moins encombré. J'arrivais enfin au Palais. Je confiais ma monture a un palfrenier, et entrais, saluant les gardes. Je me dirigais vers l'endroit ou se trouvé le seigneur Faramir. Saluant, je me présenté
-Capitaine Irar Volgy. Je suis venu vous rendre compte.... Cependant, c'est une affaire qui doit, a mon avis, resté secrète, ne pourrions nous pas trouvé un endroit plus discret ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faramir du Gondor
Frère de Boromir, Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
Frère de Boromir, Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1192
Age : 23
Emploi du personnage : Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
Citation : La mort n'est pas une fatalité, juste une épreuve de la vie.
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Prise de possession de la cité !   Mar 24 Fév - 15:29

Ce matin là, Faramir, nouveau dirigeant de la cité d'Emyn-Arnen et Seigneur de l'Ithilie s'était levé aux aurores. Il avait revêtu sa tenue de Rôdeur de l'Ithilien, et dans le palais, il avait fait installer une cible pour qu'il puisse s'entraîner à l'arc en toute sérénité. Le capitaine encocha une flèche et visa, la flèche fusa et atteignit la cible en plein dans son centre. Faramir s'apprêtait à tirer une nouvelle flèche, lorsque un capitaine vint devant lui. Ce dernier s'agenouilla et Faramir avait entendu parler de lui; ses récents exploits avaient atteint l'oreille non sourde de Faramir. Ce dernier le regarda et lui dit :

Capitaine Volgy, vos récents exploits ont fait le tour du Gondor, moi même en étant au courant. Relevez vous donc, mon frère !

Le jeune capitaine se releva. Faramir et lui se dévisagèrent longueument, puis Faramir lui dit :

Suivez moi donc !

Le Seigneur d'Ithilien posa son arc et son carquois remplit de flèches puis, accompagné par le capitaine Irar Volgy, ils sortirent par une petit porte, cachée derrière un poteau. Cette porte donnait sur une petite salle éclairée par des bougies, seule une petite fenêtre laissait entrer les rayons du soleil. Faramir s'assit sur un siège et fit signe à Irar de s'asseoit sur la chaise face à lui. Entre les deux hommes se trouvaient une table remplit de victuailles. Faramir se servit du vin et lança au capitaine :

Servez vous donc.. Sinon, que me vaut le plaisir de votre visite capitaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irar Volgy
General du Gondor, Porteur d'Angrist
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Prise de possession de la cité !   Mar 24 Fév - 15:41

Il avait déjà eux vent de mes exploit. Cela m'arrangait bien les choses : je n'aurais pas a faire un réçit complet de tout ce qu'il c'était passé. Alors que Faramir possait son arc, je gardais le mien, dans un carquois prévu pour le dit arc. En effet, je partirais au plus tôt. J'emboitait le pas au seigneur Faramir, passant par une petite porte, dissimulé derrière un poteau. Nous nous retrouvames dans une salle, de petite taille, étant éclairé par de bougies et la lumière du soleil, cette dernière passant par une minuscule fenètre. Répondant a l'invitation de Faramir, je me placait face a lui, mettant entre nous deux une épaisses couche de bois :
le dossier de ma chaise. J'avais commencé a prendre cette drole d'habitude lorsque j'avais vu un ami se faire plantait un poignard dans le ventre, jusqu'a la garde, par un ivrogne. Certe, ici, je ne craignais rien, mais c'était un réflexe.
La table devant nous débordais de victuailles. Je me servait un verre de vins, que je reconnu a son goût fruité comme un vins venant des terres avoisinants Minas Tirith. Avant de répondre a Faramir, je but une nouvelle gorgé de vins, de manière a pouvoir faire murir ma réponse.

-Comme vous le savez, nous avons combattu en pleine forêt. Lors de ce combat, j'ai trouvé deux choses plus qu'anormal :
d'abbord, un capitaine orc portant une armure d'excellent facture, des armes dignes d'un roi et ayant une monture des plus puissantes. En fouilliant, j'ai découvert ceci...

Je sortie de mon sac le Palantir, entouré dans un linge.

-Une Pierre de Vision. Un Palantir. Une des 7 pierres disparu. L'orc avait une missive, disant d'amené cela en Mordor. J'ai prit la Pierre, et je vous l'est ammené au plus vite... Que devrions nous faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faramir du Gondor
Frère de Boromir, Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
Frère de Boromir, Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1192
Age : 23
Emploi du personnage : Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
Citation : La mort n'est pas une fatalité, juste une épreuve de la vie.
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Prise de possession de la cité !   Mar 24 Fév - 15:51

Faramir écouta Irar puis lorsqu'il lui montra le Palantir, le Seigneur d'Ithilien faillit s'etouffer. Ne sachant quoi repondre, il se leva et alla à la porte, il l'entrouvrit et voyant que rien ne se trouvaitdehors, il referma la porte, mais cette fois à clé. Il revint s'asseoir face à Irar puis but un peu avant de répondre, mi-furieux, mi-tenté :

Un Palantir.. Nous sommes trop faibles pour pouvoir nous en servir. L'ennemie doit déjà être au courant de cette disparition.. Minas Tirith serait bien trop évidente, mais je ne puis la garder ici, à Emyn-Arnen, je serais bien trop tenté de m'en servir. Osgiliath est trop proche de Minas Tirith et pas assez sûr. La seule chose que je vois à faire est de transporter ce Palantir à Dol Amroth, là, le seigneur Imrahil saura quoi en faire ! Surtout, pas un mot de ce Palantir ! A personne ! Et faîtes tout votre possible pour ne pas tomber en embuscade ennemie et perdre la Pierre ! Si vous sentez que cela dégènere, débarassez vous en !

Faramir se tut, s'empara d'une grappe de raisin et commença à le deguster, grain par grain, tout en buvant de son vin exquis de temps à autre. Faramir ne quittait pas des yeux Irar, puis le frère de Boromir repris, cette fois beaucoup plus calmement :

Après avoir transporté ce Palantir à Dol Amroth, revenez donc ici. J'aurais.. disons.. quelque chose pour vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irar Volgy
General du Gondor, Porteur d'Angrist
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Prise de possession de la cité !   Mar 24 Fév - 19:02

-Bien mon seigneur... Je connet moi même les effets de cette pierre. J'ai beaucoup étudié, mais je doute que Sauron sache qu'elle est entre nos mains. Tant qu'elle n'est pas utilisé, elle demeure introuvable, si ce n'est pas la recherche "classique". Je pense avoir 5 jours avant que nous soyons repéré. J'irais donc a Dol Amroth... Cependant, j'ai une question :
je possède un milliers de rangers de l'Ithilien, ainsi qu'une vingtaines de machines de guerres. Puis-je les placé sous vos ordres jusqu'a mon retour ?

J'avait parlé avec douceur. Ma voix laissé transparaitre ma total confiance en moi. Non pas de l'arrogance, mais je savais pouvoir résisté tant que je ne plongerais pas mon regard dans la Pierre. Et j'était résolu a ne pas le faire..... J'attendis donc la réponse du seigneur Faramir, mangant au passage une cuisse de poulet, que je faissais passé a grande rasade de vins....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faramir du Gondor
Frère de Boromir, Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
Frère de Boromir, Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1192
Age : 23
Emploi du personnage : Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
Citation : La mort n'est pas une fatalité, juste une épreuve de la vie.
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Prise de possession de la cité !   Mar 24 Fév - 19:45

Faramir ne quittait pas le capitaine Irar Volgy des yeux. Il le fixait droit dans ses yeux, continuant à mastiquer de la nourriture ou à boire distraitement. Soudain, Irar repris la parole, demandant à Faramir s'il pouvait laisser ses 1.000 Rôdeurs à Emyn-Arnen. Ce fut avec un leger sourire en coin que Faramir lui répondit aussitôt :

Et pourquoi donc ne pourriez vous pas, mon ami ? Ils vagabonderont dans les bois aux alentours pour nous avertir d'une quelquonque attaque avec mes Rôdeurs et les ralentiront.. Car j'attends l'ennemie d'ici peu ! Je crains une attaque..

Faramir se tut, ne pouvant rien dire de plus que ceci. Ses pensées étaient tournées vers ses soldats, tous ayant une femme ou des enfants.. S'ils mouraient au combat, leur famille serait brisée à tout jamais. Faramir éloigna ses pensées funestes et bu d'un trait sa coupe de vin et croqua à plaine dents dans une côtelette d'agneau. Le silence qui s'installait entre les deux hommes étaient très lourd, pesant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irar Volgy
General du Gondor, Porteur d'Angrist
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Prise de possession de la cité !   Mer 25 Fév - 12:02

-Merci. Je ferais donc au plus vite. Je pense, dès que j'aurais accomplie ma mision, passé par Minas Tirith et recruté quelques renforts. Puis je rejoindrais au plus vite la ville. Je ne vous cacherais pas que j'ai peur de l'assaut ennemi. Non pas pour moi, il y a longtemps que je n'est plus peur de perdre ma vie, bien que je n'aime toujours pas prendre celle des autres, mais j'ai peur pour mes hommes. J'ai vu nombres de mes camarades tombé au combat, et j'ai du réconforté de nombreuses familles. Et je ne veut pas que cela se passe. N'envoyez pas mes hommes a la mort !

A cette instant, grande fut la tristesse qui m'envayt... .Ark. Ark, mon ami, mon père. Je n'avais sut le protégé, et je voulais donc tenté de rattrapé mon erreur en protégant mes nouveaux hommes.... Ma voix avait donc était d'une force grandissante, sonnant tel une promesse au oreil de Faramir. Cependant, nul menace ne transpirait par la, et j'espérais qu'il le sentirais. Enfin. Il était temps de me retiré.

-Permision de se retiré mon seigneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faramir du Gondor
Frère de Boromir, Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
Frère de Boromir, Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1192
Age : 23
Emploi du personnage : Capitaine du Gondor & Seigneur d'Ithilien
Citation : La mort n'est pas une fatalité, juste une épreuve de la vie.
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Prise de possession de la cité !   Mer 25 Fév - 14:15

Faramir l'observait. Un noble coeur battait dans ce corps de capitaine; rares devenaient les hommes tels que lui ou Faramir. Le fils de Denethor II ne quittait pas des yeux ce capitaine, comme si il était... captivant. Il parlait sagement pour un capitaine aussi jeune que Faramir. Ce dernier lui répondit :

Ne vous en faîtes pas, je n'ais jamais fait cela avec des gens de mon peuple, ou même des alliés, et ce n'est pas aujourd'hui ou demain que cela commencera. Trop de sang a déjà coulé dans nos rangs, nous devons tenter à présent d'en preserver un maximum. Helas, ce n'est pas l'avis de mon père, qui lui, se fiche du nombre d'hommes perdu, tout ce qu'il veut est d'éliminer à jamais le mal, ce qui est tout de même une noble cause.

Faramir se tut, sa voix se brisant. Il but un peu de vin, mangea une pomme puis il se leva et ouvrit la porte. Il lui dit, un petit sourire en coin :

Bien sûr. Allez y mon ami, et ne faillissez pas ! A bientôt, je l'espère de tout coeur, capitaine Volgy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irar Volgy
General du Gondor, Porteur d'Angrist
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Prise de possession de la cité !   Mer 25 Fév - 14:20

-Merci. Je passerais par la citadelle, et je tenterais de parlé a votre père. Je pense pouvoir faire en sorte que plus d'hommes viennent nous aidé. Dans tout les cas, je rammenerais avec moi des soldats de Dol Amroth. J'aimerais pouvoir rassemblé une force de chevalier du Cygne, mais cela est dure et cout chère... Je verais.... Aurevoir, mon seigneur.

Sans plus parlé, je refit le chemin inverse, passant par la porte caché, saluant les gardes, sortie. Je prit le temps de prévoir mentallement mon prochaine itinéraire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prise de possession de la cité !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prise de possession de la cité !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» La cité de Thelxépia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AVATAR : Battle for Pandora :: Anciens sujets & messages :: Corbeille :: 
Ithilien
 :: Emyn Arnen
-
Sauter vers: